Publicité

MUSÉES ET EXPOSITIONS


x

x

Par Marc-Yvan Coulombe xxxxxx

x

x_____________________________________________________________________________________

    Une exposition consacrée à l'un des plus célèbres Montréalais

Leonard Cohen – Une brèche en toute chose/A Crack in Everything, tel est le titre de l'exposition qu'offrira le MAC, dans le cadre des festivités du 375e de Montréal. Produite par le Musée d'art contemporain, cette exposition pluridisciplinaire permettra à l'institution de proposer au public « un corpus d’œuvres inédites expressément commandées et conçues par des artistes locaux et internationaux qui s’inspireront de l’esthétique et des thèmes récurrents dans l’œuvre du grand maître. Ces artistes proviendront du domaine des arts visuels, de la performance, de la musique, de l’écriture et du cinéma, offrant ainsi au visiteur une expérience dynamique, participative, globale et immersive... Le MAC est extrêmement heureux de l’engagement de Leonard Cohen dans ce projet. Son aval permettra au Musée de plonger dans l’œuvre de ce grand artiste... » Leonard Cohen – Une brèche en toute chose/A Crack in Everything, à l'affiche du MAC. Pour en savoir plus, cliquez ici!




    Une rencontre avec Jean-Claude Poitras

On sait que l'exposition consacrée à Jean-Claude Poitras amène bien des visiteurs, à Repentigny, depuis le début de l'été, mais voilà que le célèbre créateur de mode et designer multidisciplinaire donne rendez-vous au public au Centre d’art Diane-Dufresne dans le cadre des Journées de la culture. C'est ainsi que, le 30 septembre, à compter de 11 h, l'artiste va lui-même commenter l'exposition Jean-Claude Poitras : Sur le Chemin du Roy, au fil de mes escales, qui est en fait la première véritable rétrospective de sa carrière. Puis, à 14 h, ce sera le thé de la rentrée avec Jean-Claude Poitras qui va prononcer une conférence sur l’histoire de la mode au Québec et à l’international. Inscription requise en ligne ou au (450) 470-3010. Plus encore, on annonce la réédition de l’écharpe-poncho Jean-Claude Poitras. Cette célèbre pièce du créateur de mode québécois est disponible en exclusivité à la boutique du Centre d’art Diane-Dufresne, où l'exposition Poitras se poursuit jusqu'au 15 octobre. Entrée gratuite. Pour en savoir plus, cliquez ici!

    Attention : état brut!

Connaissez-vous l'art hors-normes ou « outside art »? Ces créneaux artistiques s'affichent en Europe et aux États-Unis, depuis de nombreuses années, entre autres, au Musée de la Halle Saint-Pierre à Paris et à l'American Visionnary Art Museum à Baltimore. Au tour de Montréal de se plonger dans un corpus d’œuvres de créateurs logeant en marge de l'art institutionnalisé. La Chapelle historique du Bon-Pasteur nous invite donc à découvrir une vingtaine d'artistes à la démarche intuitive et souvent autodidactes. Ils sont du Québec, du Canada, de la France ou des État-Unis. Parmi eux, Claire Labonté, Danielle Jacqui, ainsi que les regrettés Jovette Marchessault, Daniel Erban et Martine Birobent. Les pièces exposées proviennent des galeristes Jean-Robert Bisaillon et Robert Poulin, ainsi que du collectionneur Patrick Cady. Ce dernier nous prévient : « C'est vous qui vous exposerez à des œuvres, dessins, peintures, tapisseries et sculptures qui pourraient révéler dans vos réactions, un certain « état brut » de vous-même. » Attention : état brut!, à la Chapelle historique du Bon-Pasteur, du 28 septembre au 5 novembre. Pour plus de détails, cliquez ici! Entrée libre

  Du nouveau aux Jardins de lumière

Pour la première fois cette année, les trois jardins culturels du Jardin botanique sont intégrés au parcours de lumière. D'abord, au Jardin de Chine, c'est le dragon qui est la vedette de la 25e édition des lanternes. « Ses neuf fils, protecteurs des pavillons nouvellement restaurés, l'accompagneront! Autour d'eux virevolteront des grues à couronne rouge, symbolisant la longévité de l’amitié entre Montréal et Shanghai. » De son côté, le Jardin japonais se laisse redécouvrir, en soirée, avec une mise en lumière révélant les coloris et les textures des végétaux, tout en soulignant l'élégance des pavillons. Enfin, le Jardin des Premières-Nations se joint à l’événement Jardins de lumière en illuminant l’Arbre sacré. Le peuplier géant se couvre de différentes teintes représentant les saisons et les perpétuelles transformations de la nature. Une trame sonore évoque les battements de cœur de la Terre-Mère; le tout est accompagné d’une projection de feu, symbole de communication entre les forces terrestres et célestes, tandis que l’arbre en est le point de jonction, grâce à ses branches et à ses racines. Jardins de lumière, au Jardin botanique, du 8 septembre au 31 octobre.Pour réserver vos billets en ligne, cliquez ici!




  Un tourbillon de couleurs

Le Jardin de sculptures du Musée des beaux-arts de Montréal ne manque pas de couleurs, cet été encore. Pour souligner le 375e anniversaire de Montréal et les 50 ans de l’Exposition universelle de Montréal, on présente TOM IV : FLOWER POWER – LE POUVOIR DES FLEURS (photo ci-contre), sur l’avenue du Musée. Cette œuvre de l’architecte de Claude Cormier se veut un hommage à la créativité et à l’esprit psychédélique des années 60. TOM IV s’étend sur plus de 57 mètres et comporte 15 000 délinéateurs temporaires (TOM) de 10 couleurs. L’installation est ponctuée de bancs circulaires qui invitent les visiteurs à s’approprier l’espace. Elle prolonge le parcours de l’exposition d’art public La Balade pour la Paix déployée sur la rue Sherbrooke Ouest, entre le MBAM et l’université Concordia, et le Musée McCord et l’université McGill. (Voir texte : Un musée à ciel ouvert). Après TOM I : Champ de marguerites (3 500 TOMS) en 2012, suivi de TOMS II – Champ de coquelicots (8 000 TOMS) en 2013, puis TOM III : Mirage (10 500 TOMS), en 2014, on a donc droit à TOM IV : FLOWER POWER – LE POUVOIR DES FLEURS, jusqu'au 29 octobre, sur l'avenue du Musée. Accès libre! Pour plus de détails, cliquez ici!

  Offi  ce du tourisme de Québec

Vous prévoyez un séjour à Québec au cours de vos vacances cet été? Permettez-moi de vous faire une suggestion qui vous sera d'une grande utilité, vous en conviendrez. Lors de ma visite récente de la Vieille Capitale, j’ai pu apprécier la précieuse collaboration de l’Office du tourisme de Québec, pour faire le meilleur usage du temps dont je disposais. Sur place, on vous propose plein de dépliants sur toutes sortes d’activités et de services disponibles dans la ville et ses environs. L'hébergement, la restauration, les visites culturelles, l'exercice de vos sports favoris, etc. Ainsi, l'Office vous donnera un aperçu des m  eilleures tables et des plus jolies terrasses où il vous plaira de relaxer. De prime abord, on vous suggérera de commencer par un Tour guidé de la ville. Parmi les lieux les plus agréables à visiter, l’incontournable Aquarium de Québec (photo de droite) qui prendra au moins deux heures de votre temps. Il ne faut surtout pas manquer les magnifiques musées pour tous, avec leurs expositions : le Musée National des beaux-arts du Québec et son nouveau Pavillon Pierre Lassonde tout de blanc et son fameux escalier est d’une grande beauté, Arts décoratifs et design du Québec, Philippe Halsman, Art inuit. Prenez une pause au restaurant signé Marie-Chantal Lepage, le Tempéra Québecor. Parmi les suggestions de l'Office, des Coisières AML, en après-midi ou le soir sous les étoiles une vue prenante sur Québec et Lévis. Autre visite incontournable, déambuler dans le Vieux-Québec, le quartier du Petit Champlain est d’une beauté en tout point, puis sur la Terrasse Dufferin et les Plaines d’Abraham. Rentrez visiter le Château Frontenac et faites-vous photographier devant cet immeuble parmi les plus populaires au monde. Sans oublier d’aller au Parc de la Chute-Montmorency, profitez-en pour vous recueillir au Sanctuaire de Sainte-Anne-de-Beaupré une fois sur place, faites le tour de l’île d'Orléans pour vous approvisionner de fruits et légumes frais et prendre une pause dessert. Québec est la ville à visiter sans faute!. Pour la deuxième année consécutive, Québec est sacrée meilleure destination au pays. Une prestigieuse référence pour les touristes. Une vitrine au rayonnement international est inestimable de mentionner André Roy directeur de l'Office du tourisme de Québec. Vous devez visiter Québec.Pour en savoir plus, cliquez ici! (M. F.)

  Un legs du Cirque du S    oleil

Pour souligner le 20e anniversaire de son engagement dans le quartier St-Michel, le Cirque du Soleil ouvre un jardin d'œuvres d'art. Parmi les seize pièces choisies, on trouve l'imposante sculpture d'Armand Vaillancourt intitulée L'enchantement (photo de gauche), ainsi que Dans le jardin du roi heureux de Glen Lemesurier et La Contorsionniste (photo de droite) de Philippe Allard. Des créations de Catherine Sylvain, Andy Goldsworthy, Richard MacDonald, Anne-Sophie Morelle, Andrew Rogers, Jim Dine, Tom Doyle, Simon Gudgeon et Rolf Knie complètent ce jardin d'œuvres d'art. De plus, le parcours Cité des arts du Cirque permet d'admirer des œuvres fournies par l'École nationale de Cirque et la TOHU. Des visites seront d'ailleurs offertes gratuitement toutes les fins de semaine de l'été par la TOHU. Pour en savoir plus, cliquez ici!

  Un musée à ciel ouvert

En cette année de célébrations du 375e anniversaire de Montréal, le Musée des beaux-arts de Montréal, avec le soutien de l'Université McGill, propose un parcours d'un kilomètre d'œuvres d'art sur la rue Sherbrooke Ouest. Des pièces monumentales délimitent la promenade à ses extrémités : devant le MBAM, le totem Mât totémique des pensionnats de l'artiste canadien de la nation Kwakiutl, Charles Joseph, ouvre la voie à l'ouest, tandis que la Nana danseuse (Rouge d'Orient, Bloum) de la Française Niki de Saint Phalle la conclut à l'est, sur le campus de l'Université McGill. Des sculptures d'artistes canadiens, dont les Québécoises Rose-Marie Goulet et Catherine Sylvain côtoient celles d'artistes japonais, chinois, français, etc. Le visiteur a aussi l'occasion de scruter une quarantaine d'ensembles photographiques d'artistes établis à Montréal, ayant sillonné la planète pour capter des images reflétant des valeurs d'ouverture, de paix et de diversité. Enfin, en clin d'œil à l'Expo 67, le parcours est pavoisé de quelque 200 drapeaux de pays reconnus par l'ONU, ainsi que des provinces canadiennes. L'Unifolié inaugure la marche à l'ouest, face au MBAM. Suivent ceux des autres pays, disposés par ordre alphabétique et en alternance au nord et au sud. Les drapeaux des provinces et territoires canadiens sont placés selon leur date d'entrée dans la Confédération. Enfin, le drapeau de la Ville de Montréal ferme la marche, à l'est, vis-à-vis du Musée McCord. La Balade pour la Paix : un musée à ciel ouvert, jusqu'au 29 octobre. Pour en savoir plus, cliquez ici!



x
x

  Mont
  réal a son Portrait de Louis XIV

Le Musée des beaux‐arts de Montréal vient d’acquérir un tableau exceptionnel, soit le modello (photo de gauche) du célébrissime Portrait de Louis XIV en grand costume royal, 1701, photo de droite) par Hyacinthe Rigaud (Musée du Louvre, Paris). Modello est un mot italien qui désigne l'œuvre préparatoire la plus fidèle du tableau commandé. Outre sa grande valeur artistique, cette huile sur toile de 55 x 45 cm revêt une signification particulière pour le MBAM, puisque c'est sous le règne de Louis XIV que la Nouvelle‐France est devenue une province royale avec gouverneur, évêque, intendant et Conseil souverain, ce qui favorisa son développement. À notre époque bombardée d'images politiques, il est donc intéressant « d’observer la composition d’un portrait officiel aussi emblématique qui, au moyen de codes précis et avec une profusion de détails, dépeint la Majesté Royale et la légitimité à gouverner au XVIIe siècle. Spectateurs contemporains, c’est en héritiers de ce passé, mais aussi des profondes remises en question qui ont favorisé l’avènement de la démocratie et de la citoyenneté que nous regardons aujourd’hui cette "icône", à la fois proche et lointaine », souligne Sylvain Cordier, conservateur des arts décoratifs anciens. L’œuvre est installée au 2e niveau du nouveau Pavillon pour la Paix Michal et Renata Hornstein, dans les galeries des écoles française, italienne et anglaise des XVIIe et XVIIIe siècles. Pour en savoir plus, cliquez ici!



  Pleins feux sur u
n peintre autodidacte

Le Québécois Claude Langevin, réputé entre autres pour ses tableaux de paysages, est en vedette dans le dernier numéro d'Arabella, un magazine d'art, d'architecture et de design, considéré comme l'un des plus importants au Canada. Dans une entrevue accompagnée d'illustrations de ses œuvres, l'artiste qui roule sa bosse depuis plus de 35 ans précise le sens de sa démarche. On sait qu'au début de sa carrière, Langevin a travaillé avec de l'acrylique, mais après avoir redécouvert le travail de Clarence Gagnon et Tom Thomson (un proche du célèbre Groupe des Sept), il a opté pour l'huile et le pinceau qu'il continue d'ailleurs d'utiliser pour peindre des scènes de villes et de campagne d'un peu partout au Québec et dans les Maritimes. On peut d'ailleurs admirer les œuvres de Claude Langevin, à la galerie le Balcon d'Art. Pour accéder à la galerie, cliquez ici!


  Moment Factory à la basilique
Notre-Dame de Montréal

En plus l'illuminer le pont Jacques-Cartier, voilà que Moment Factory installe ses projecteurs à la basilique Notre-Dame de Montréal. Le spectacle son, lumière et vidéo intitulé AURA, d'une durée d'environ une heure, comprend un parcours organisé dans le but de redécouvrir ces lieux construits il y a près de 190 ans. L'autel, les balcons et les colonnes sont mis à profit. Le tout se déroule au son d'une œuvre musicale créée par Troublemaker avec une trentaine de musiciens et une vingtaine de chanteurs. Rappelons que Moment Factory est un studio de divertissement multimédia, combinant la vidéo, l'éclairage, l'architecture, le son et les effets spéciaux, qui a créé des centaines de spectacles à travers le monde pour des clients tels que Madonna, Microsoft, Sony et l'Aéroport International de Los Angeles. AURA qui s'inscrit dans le cadre des célébrations du 375e anniversaire de Montréal, prend l'affiche à la basilique Notre-Dame de Montréal. Pour en savoir plus et réserver vos billets en ligne, cliquez ici!

  L'art canadien dans tous ses états...

Le Musée des beaux-arts du Canada propose un panorama inédit de l'art fait au pays. Près d’un millier de peintu  res, sculptures, photographies et installations sont regroupées dand des expositions spéciales, montées à partir d'œuvres des collections du Musée, ou empruntées à différentes institutions, dont le Musée canadien de l’histoire, Bibliothèque et Archives Canada, de même que le Musée McCord et le Musée des Ursulines de Québec. Le public est convié, entre autres, à Des temps immémoriaux jusqu’en 1967 (photo de droite) qui présente plus de 600 œuvres d’artistes, dont, Tom Thomson, Emily Carr, Norval Morrisseau et Daphne Odjig, en plus   d’acquisitions récentes dont Manteau de chasse par un artiste Naskapi inconnu (œuvre qui remonte aux années 1840). Une autre expo, intitulée De 1968 à nos jours, réunit plus de 150 œuvres de toutes formes. Depuis le mouvement de l’art féministe des années 1970 jusqu’à l’art inuit d’aujourd’hui, on promet de révéler la richesse des collections d’art canadien et autochtone « dans toute sa splendeur ». Parmi les pièces incontournables, soulignons L’iceberg nord-américain de Carl Beam, l’œuvre sur papier Sans titre (La série de porcelaines fantaisistes) de Shary Boyle et les sculptures Transmutation et Vienne de Brian Jungen inspirées de squelettes de baleines et réalisées avec des chaises de plastique blanc. Les amateurs de photos ne seront pas en reste, car le Musée fait place à La photographie au Canada, 1960-2000 (photo de gauche), réunissant une centaine d’œuvres de 71 artistes, dont Raymonde April, Edward Burtynsky, Lynne Cohen, Angela Grauerholz, Michael Snow, Jeff Wall et Jin-me Yoon. Organisée par l’Institut canadien de la photographie, cette expo rend hommage à la diversité de la pratique de la photographie au Canada sur une période de quatre décennies. Nos chefs-d'œuvre, nos histoires, au Musée des beaux-arts du Canada. Pour en savoir plus, cliquez ici!

Artplugs.com : Site gratuit d'emplois dans le domaine des arts graphiques et du marketing. Trouvez des emplois et contrats facilement et rapidement. Artplugs.com : Site gratuit d'emplois dans le domaine des arts graphiques et du marketing. Trouvez des emplois et contrats facilement et rapidement.
Andre Lemire Immobilier : Andre Lemire Immobilier Montreal Quebec Residentiel Commercial
5kards : 5kards : Impression en ligne - Online printing
Studio de beaute Flash: Coiffure, Bronzage, Massotherapie, Maquillage, Electrolyse, Esthetique, Soins des mains et des pieds Studio de beaute Flash: Coiffure, Esthetique, Bronzage
Studio Therapeutique Canin: toilettage chiens et chats sans anesth�sie, soins des griffes, massage Studio Therapeutique Canin: toilettage chiens et chats sans anesth�sie, soins des griffes, massage
Pixotheque : Pixotheque - des centaines d'images professionnelles pour vos concepts publicitaires. Photographes : transformez votre passe-temps en comptant grace a notre syst�me de partage des profits.
Publicité
Design et conception © 2006 Translucide Design